EBÉRARD Alphonse

Par Roger Vignaud

Né le 28 juin 1822 à Chaudon (Alpes de Haute-Provence) ; instituteur à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; participant à la Commune de Marseille.

Le 5 septembre 1870, il fut nommé sous-secrétaire général de la préfecture. Ebérard fut cité dans le rapport établi par de Sugny à la demande de l’Assemblée nationale en 1872 à la page 265 comme étant membre du Comité révolutionnaire créé le 22 septembre 1870 auprès de la Ligue du Midi.
En mars 1871, il soutint la Commune et joua un rôle actif au sein du mouvement insurrectionnel. Délégué du club de la Garde nationale, il fut désigné secrétaire général de la Commission départementale présidée par Gaston Crémieux. Dans les jours qui suivirent la répression du mouvement, Ebérard fut arrêté et écroué.
Son procès se déroula du 12 au 28 juin avec la première vague des insurgés parmi lesquels se trouvaient les éléments les plus actifs de l’insurrection dont Gaston Crémieux. Lors de son interrogatoire, il précisa au tribunal que si le 4 avril il était resté à la préfecture, c’est uniquement pour porter assistance aux blessés et non pour participer au combat. Pour l’accusation « Ebérard, en sa qualité d’instituteur ayant en charge l’éducation et l’enseignement des enfants, ne devait pas se compromettre avec les insurgés. Son action au sein de la Commune était un très mauvais exemple pour la jeunesse. Durant l’insurrection, il prit une part aux actes de la Commission départementale sans se soucier des conséquences sur les enfants. Le Conseil de guerre, ne devra ne lui accorder aucune circonstance particulière. »

Le 28 juin 1871, Ebérard fut condamné à dix ans de détention. Durant son incarcération à la centrale de Nîmes, il écrivit des poèmes en hommage à son ami Gaston Crémieux. Le 15 août 1876, il bénéficia de la remise du reste de sa peine.

Alphonse Ebrerard était marié.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article58595, notice EBÉRARD Alphonse par Roger Vignaud, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 mai 2019.

Par Roger Vignaud

SOURCES : Archives départementales des Bouches-du-Rhône ; côte : 2R.520 – jugement n° 63, registre n° 11024. 1 Rapport du Conseil de guerre, Affaire du mouvement insurrectionnel du 4 avril 1871 à Marseille, Samat, Marseille 1871. — Arch. Nat., BB 24/729. — Gazette des Tribunaux, juin-juillet 1871.

Version imprimable Signaler un complément