DENIVELLE Léon, Alfred

Né le 15 février 1841 à Paris ; y demeurant, 139, boulevard Voltaire (XIe arr.) ; marchand forain ; communard, condamné à mort et exécuté en 1872.

Célibataire, il avait été condamné en 1860 à un mois de prison pour coups et blessures. Sous le 1er Siège et pendant la Commune de Paris, il fut garde au 66e bataillon de la Garde nationale. Acquitté par le 6e conseil de guerre du chef de participation à l’insurrection, il fut accusé d’avoir fait partie du peloton et d’avoir donné le coup de grâce à Beaufort, exécuté le 24 mai 1871. Léon Denivelle nia avoir pris part à l’exécution ; il prétendit s’être sauvé chez lui quand les « marins » enlevèrent Beaufort ; mais plusieurs témoignages le contredirent, et le 6e conseil de guerre le condamna à mort pour complicité d’homicide volontaire commis avec préméditation. Il fut exécuté le 18 septembre 1872.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article57264, notice DENIVELLE Léon, Alfred, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 avril 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/759, n° 6263.

Version imprimable Signaler un complément