DENEUVILLERS Célestin, Louis

Né le 7 janvier 1845 à Vred (Nord) ; mort à Bruxelles le 12 septembre 1912 ; employé-secrétaire ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. En avril et mai 1871, il fut chef du 1er bureau à la préfecture de police et capitaine commandant le 234e bataillon de la Garde nationale ; il fut arrêté le 15 juin 1871 et bénéficia d’un non-lieu en décembre ; sans doute gagna-t-il la Belgique.
Le 2 août 1872, le 3e conseil de guerre le condamnait par contumace à la déportation simple. Il fut amnistié en 1879.
Célestin Deneuvillers, fixé en Belgique, devint correspondant de l’Intransigeant et collabora à de nombreux journaux belges.
Sans doute Célestin, Louis est-il parent de Joseph, Pierre — Voir sa biographie ainsi que celle de Deneuviller.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article57241, notice DENEUVILLERS Célestin, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/856 A. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 553). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Royaume Belgique, 4e section, police des étrangers, n° 249.432 (volumineux dossier relatif à la carrière journalistique en Belgique de Deneuvillers).

ICONOGRAPHIE : Dessin à la plume dans le dossier bruxellois (recherches de F. Sartorius).

Version imprimable Signaler un complément