BAUCHÉ Jean

Par Jean-Pierre Bonnet

Né vers 1915, mort le 20 novembre 1978 ; inspecteur divisionnaire Exploitation ; vice-président puis président de l’Union Ouest (1950-1966) ; membre du bureau (1957-1966, 1972-1978) et premier vice-président (1966-1969) de la Fédération des cadres.

Originaire du Morbihan, Jean Bauché avait fait ses études à la faculté de droit de Rennes et se destinait au journalisme, profession qu’il exerça durant quelques années. Mobilisé en 1939, il fut blessé et titulaire d’une citation durant la campagne de 1940. Entré à la SNCF au service Exploitation, il exerça longtemps à Angers (Maine-et-Loire) et termina sa carrière en 1970 comme chef de la circonscription Trafic de Paris-Montparnasse.
Adhérent de la Fédération des cadres dès son entrée à la SNCF, Jean Bauché devint rapidement délégué des cadres Exploitation, puis fut élu en 1957 représentant du comité mixte professionnel central Exploitation. Il ne tarda pas à devenir le syndicaliste le plus marquant de l’Union Ouest. Élu vice-président de l’Union en décembre 1950, il fut ensuite reconduit dans cette responsabilité jusqu’en avril 1964, date à laquelle il devint président.
Jean Bauché entra au bureau de la Fédération en juin 1957 en qualité de représentant de l’Union Ouest. En octobre 1962 il accéda au poste de premier vice-président. Il quitta cette fonction en décembre 1966, mais il demeura encore plusieurs années à la Fédération comme conseiller technique. Durant toutes ces années, Jean Bauché fut le pilier de la commission fédérale des transports. À chaque congrès il présentait sur le sujet un rapport exhaustif et prospectif. Il représentait la Fédération au Conseil supérieur des transports où il se montra toujours l’ardent défenseur de la notion de service public. Préoccupé par la relève syndicale, Jean Bauché s’était investi dans les stages de formation de Royaumont (Oise). Guy Galichet, qui assista à ses conférences, se souvient encore en 2002 de la qualité de ses interventions. Il avait été le parrain de la première promotion.
Au niveau international, Jean Bauché représentait la Fédération à la commission des transports internes de l’Organisation internationale du travail à Genève et dans les conférences des cheminots de la Fédération internationale des travailleurs des transports (ITF) qui se réunirent à Paris en septembre 1961 et à Stockholm en mai 1964. Spécialiste des problèmes de transport dans la Communauté économique européenne, il avait une parfaite connaissance des documents de la commission syndicale de Bruxelles et participa à ce titre à la conférence européenne des ministres des Transports du 11 décembre 1968.
Parti en retraite en juin 1970, Jean Bauché devint secrétaire puis vice-président de l’Union fédérale des retraités et, à ce titre, fit son retour au bureau de la Fédération en mars 1972. Il conserva ces responsabilités jusqu’à son décès. Il fut inhumé à Vannes (Morbihan) le 23 novembre 1978.
Jean Bauché était marié.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article572, notice BAUCHÉ Jean par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 7 janvier 2012.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Comptes rendus des congrès fédéraux. — Les cadres des chemins de fer puis Maîtrise et cadres du rail, organe de la Fédération. — Le Rail syndicaliste, 1961. — Notes de Georges Ribeill. — État civil : recherche infructueuse.

ICONOGRAPHIE : Les cadres des chemins de fer, juillet-août 1970. — Maîtrise et cadres du rail, décembre 1978.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément