DELIBESSART Édouard

Né le 25 octobre 1849 ; participant à la Commune de Narbonne.

Il fut incorporé le 20 août 1870 comme remplaçant, soldat au 52e régiment de ligne, à Narbonne (Aude). Il participa à la Commune insurrectionnelle qui s’installa à l’Hôtel de Ville, du 24 au 31 mars 1871. Le 28, il se laissa désarmer sans résistance par les insurgés, à la caserne de l’Arsenal. On lui reprocha surtout d’avoir sonné deux fois le tocsin dans la journée du 30 et d’être demeuré à l’Hôtel de Ville jusqu’à son arrestation, le 31.
Le conseil de guerre de la 11e division militaire, séant à Narbonne, le condamna à mort, le 10 mai 1871, peine commuée, le 26 juin suivant, en travaux forcés à perpétuité, puis, le 31 octobre 1876, en quinze ans de travaux forcés, enfin remise le 15 janvier 1879. Le condamné eut une conduite « assez bonne » en déportation. Voir F. Adam.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article57079, notice DELIBESSART Édouard, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/726 et BB 27. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément