LE BORGNE Alain

Né le 21 février 1880 à Lambézellec (Finistère), mort le 9 mai 1965 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) ; soudeur puis cheminot en 1907 ; secrétaire de la section socialiste de Saint-Malo (1923-1927) ; conseiller municipal de Saint-Malo de 1925 à 1941.

Alain Le Borgne, frère de Joseph Le Borgne*, fonda à Brest le syndicat de soudeurs de boîtes de conserves et en devint le secrétaire. Il mena une grève d’un mois à l’usine « La Brestoise », fut arrêté par la police et ne fut relâché que sur intervention de Vibert, adjoint au maire.
En 1907, Alain Le Borgne quitta Brest pour entrer aux chemins de fer où il poursuivit son action militante.
Secrétaire de la section socialiste de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) de 1923 à 1927, il fut élu conseiller municipal en 1925 sur la liste du Cartel des gauches. Réélu en 1929, il fut nommé troisième adjoint au maire ; cependant, il fut blâmé en 1931 par sa section pour son attitude au conseil municipal.
En 1935, il fut réélu de nouveau conseiller municipal SFIO de Saint-Malo et le demeura jusqu’en mai 1941.
En 1960, Alain Le Borgne était président de l’association des Vieux travailleurs.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article5703, notice LE BORGNE Alain, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 21 juillet 2011.

SOURCES : État civil de Lambézellec et notes du maire de Saint-Malo, 3 décembre 1969 (archives antérieures à août 1944, détruites). — L’Aurore d’Ille-et-Vilaine, 1923-1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément