DEFRANCE Célestin

Né le 27 avril 1854 à Paris ; y demeurant, 210, rue Marcadet (XVIIIe arr.) ; fumiste ; jeune communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège de Paris, il ne fit aucun service, en étant dispensé pour défaut de taille. Fin avril 1871, il s’engagea comme simple garde à la 3e compagnie de marche du 189e bataillon ; il fut arrêté le 28 mai au bal Favier, à Ménilmontant, et incarcéré à Rochefort.
Le 6e conseil de guerre le condamna, le 27 avril 1872, à un an de prison ; le reste de sa peine fut remis le 25 janvier 1873.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article56820, notice DEFRANCE Célestin, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/775. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément