COPPENS de NORTLAND Laurent, Auguste (baron)

Né le 3 mai 1806 à Paris ; rentier ; ancien préfet de la Corrèze ; communard.

Cet ancien préfet de la Corrèze sous la IIe République était-il le Laurent Coppens qui se porta candidat à la Constituante en avril 1848, en excipant de ses opinions républicaines dûment constatées par la presse locale à Dunkerque en 1837 ? Ce dernier prônait entre autres le suffrage universel, l’organisation du travail et la suppression des impôts injustes (Murailles révolutionnaires, op. cit., t. 1, p. 478).
Par arrêté du Comité de salut public en date du 12 mai 1871, Coppens, ancien préfet de la République, fut nommé juge au tribunal civil de la Commune de Paris. Voir J. Flamet, F. Leloup, A. Vencken.
Arrêté et détenu à Versailles après la défaite de la Commune, Coppens fut recommandé comme franc-maçon au Grand-Orient en juin 1871. Voir E. Thirifocq.
Coppens obtint une autre recommandation, celle du curé de Plaisance, Blondeau, otage de la Commune pendant six semaines qui, par lettre du 13 août 1871, dit devoir la liberté et la vie, lui et plus de quatre-vingts autres personnes avec lui, au baron Coppens, délégué à l’interrogatoire des prisonniers (cette lettre est la seule pièce figurant au dossier BB 24/728 des Arch. Nat.).
Ces recommandations, du moins l’une d’elles, firent effet et, le 11 août 1871, la 10e chambre du tribunal correctionnel de la Seine ne condamna Coppens qu’à un mois de prison pour « usurpation de fonctions ».
Le condamné purgea sa peine. Après sa libération il s’exila en Belgique, où il fut signalé par la police comme résidant à Saint-Josse-ten-Noode en 1872.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article55967, notice COPPENS de NORTLAND Laurent, Auguste (baron), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 février 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/728 et 770 (état n° 3, 14 mai 1872). — J. O. Commune, 13 mai 1871. — Archives du Grand-Orient (Bibl. Nat.). Cote 1632. Volume III. Suppliques au G... O..., 1870-1872. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

Version imprimable Signaler un complément