CHASTEL Pierre, Paul

Né le 31 octobre 1827 (ou 1837) à Paris ; y demeurant, 6, ave. des Gobelins (Ve arr.) ; marchand des quatre-saisons ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Marié, père de deux enfants, il était séparé de sa femme depuis dix ans et vivait en concubinage. Pendant le 1er Siège, il fut sergent à la 8e compagnie du 60e bataillon de la Garde nationale et le resta sous la Commune de Paris (toutefois il ne figurait pas sur les contrôles du bataillon) ; le 9 mai 1871, il passa avec son grade à la 10e compagnie du 161e bataillon. Arrêté le 24 juin, il fut incarcéré à Rochefort.
Le 20e conseil de guerre le condamna, le 11 mai 1872, à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 28 septembre 1873. Sa peine fut commuée, le 12 juillet 1877, en sept ans de détention ; il rentra par le Navarin et fut gracié le 9 septembre 1878.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article55227, notice CHASTEL Pierre, Paul, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 février 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/768. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément