LAMONTAGNE Charles, Auguste

Par Yves Le Floch, Agathe Morin

Né le 9 février 1900 à Paris ; cheminot à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) ; syndicaliste confédéré ; socialiste ; conseiller municipal de Saint-Brieuc, puis employé de commerce de militant de Saintes (Charente-Inférieure, Charente-Maritme).

Contrôleur à la gare centrale de Saint-Brieuc, Charles Lamontagne fut, de 1927 à 1929, secrétaire administratif du syndicat confédéré des cheminots départementaux (« secondaires ») des Côtes-du-Nord.
Il s’était marié le 22 juillet 1922 avec Jeanne Le Picard (née le 7 août 1881 à Tréguier, morte le 10 juillet 1955 à Paris XVe ar.).
Présent au congrès confédéral de 1927, à Paris, il fut le seul délégué de son département à voter pour la motion d’unité. Élu à la commission administrative de l’Union départementale en 1928 et 1929, il démissionna du bureau syndical, en même temps que Bozec, lors d’une assemblée générale tenue à l’automne 1929. La majorité tenta vainement de le faire revenir sur sa décision. En 1930, Lamontagne démissionna également de la commission administrative de l’Union départementale.
Il fut par ailleurs élu, en mai 1929, conseiller municipal de Saint-Brieuc sur la liste socialiste mais il se démit de ses fonctions le 19 décembre 1930.

Employé de commerce, il joua un rôle important pendant le Front populaire à Saintes (Charente-Inférieure). Il fut secrétaire adjoint du comité de Rassemblement populiare de cette ville et président de l’association Étoile sportive ouvrière saintaise en 1937. Il siégea à la commission exécutive de l’Union locale CGT de Saintes puis en fut secrétaire général en février 1938.

On ignore ce qu’il devint pendant la guerre et après la guerre.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article5517, notice LAMONTAGNE Charles, Auguste par Yves Le Floch, Agathe Morin, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 octobre 2016.

Par Yves Le Floch, Agathe Morin

SOURCES : Congrès confédéral de la CGT, 1927. — L’Éveil breton, 26 février 1928, 28 avril, 5 et 26 mai 1929. — L’Avenir syndicaliste des Côtes-du-Nord, janvier, août et octobre 1929, janvier 1931. — Lettre de M. le député-maire de Saint-Brieuc, 19 avril 1975. — État civil de Paris. — Notes d’Agathe Morin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément