CASTIONI Angelo

Par Jean-Louis Robert

Né le 18 juillet 1834 dans le Tessin suisse, mort le 20 ou le 22 novembre 1906 à Chelsea (Angleterre) ; sculpteur ; chef de bataillon sous la Commune.

Angelo Castioni, né dans le Tessin suisse, était sculpteur et marbrier. Pendant la Commune, chef du 131e bataillon, membre du comité central de la Garde nationale. Il fut un temps chef de la 15e légion, mais fut arrêté au début d’avril, sur les ordres de Gustave Cluseret pour insubordination et accusation de vols à l’école militaire. Il protesta de son innocence et fut libéré le 21 avril, en partie grâce à l’intervention du comité central qui dénonça cette arrestation comme arbitraire.
Après la Commune, il put s’enfuir dans son pays, en Suisse ; puis s’installa comme sculpteur et marbrier en Angleterre où il acquit une grande réputation. Il tailla ainsi le marbre de la statue de la reine Victoria sculptée par la princesse Louise en 1888 (visible à Kensington Gardens).
Cependant, il retourna en Suisse en 1890 et participa à l’émeute du 11 septembre 1890 à Bellinzona au cours de laquelle fut tué d’un coup de revolver le conseiller d’état conservateur Rossi.
Angelo Castioni, reparti en Angleterre, fut accusé de ce meurtre par la justice suisse qui demanda son extradition au Royaume-Uni. Ce fut l’objet d’une retentissante affaire judiciaire à Londres. La justice britannique refusa l’extradition, car le droit britannique interdisait toute extradition pour crime politique.
Castioni mourut à Chelsea, le 20 ou le 22 novembre 1906.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article54748, notice CASTIONI Angelo par Jean-Louis Robert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 décembre 2018.

Par Jean-Louis Robert

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/854. — Arch. Min. Guerre, 7e conseil. — Arch. PPo., B a/368. — Département politique fédéral (Suisse), carton 193, et recherches de M. Vuilleumier.. — Mapping the Practice and Profession of Sculpure in Britain and Ireland 1851-1951, base de données de l’Université de Glasgow ; L’Impartial, 30 novembre 1906 ; Procès-verbaux des séances du comité central de la garde nationale (19-22 avril) etc

Version imprimable Signaler un complément