CARRÉ Eugène

Né le 5 novembre 1829 au Coudray-Saint-Germer (Oise) ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Il avait été condamné pour un délit forestier à deux francs d’amende et de dommages-intérêts.
Il habitait Saint-Denis (Seine) depuis deux ans lorsqu’en 1870, à l’approche des Prussiens, il entra à Paris où il habita, 55, avenue de Saint-Denis. Pendant le 1er Siège, il fut garde au 146e bataillon de la Garde nationale et continua son service du 18 mars au 10 avril 1871 ; du 10 avril au 12 ou 15 mai, il ne paraît pas avoir reparu au bataillon, et vécut du travail de sa femme ; puis il rejoignit sa compagnie et fut fait prisonnier aux Buttes-Chaumont ; le 3e conseil de guerre le condamna, le 27 mars 1872, à la déportation simple, peine commuée, le 20 novembre 1872, en trois ans de prison avec dégradation civique, puis remise, le 19 décembre 1874, avec maintien de la dégradation civique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article54661, notice CARRÉ Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 janvier 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/768.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément