CANUTIS Justin, Alexis ou CANUTÈS

Né le 26 août 1843 à Narbonne (Aude) ; il tenait un magasin de mercerie à Béziers (Hérault) ; il s’affilia à l’Internationale en 1870.

Il était en relations avec Miquel, secrétaire-correspondant de l’Internationale à Narbonne. Justin Canutis fut correspondant de l’Internationale à Béziers à la demande de Miquel, prétendit-il, mais il n’aurait accepté le poste que pour « gagner ses bonnes grâces ». Il épousa la fille de Miquel le 20 janvier 1872 et un enfant naquit un an plus tard. Son domicile ayant été perquisitionné le 7 janvier 1873, Justin Canutis fut arrêté aussitôt, car on trouva chez lui des lettres de Montels, Rogelet, Serraillier, membres de l’Internationale. Le 30 mars suivant, après deux mois et demi de détention préventive, il fut condamné, par le tribunal correctionnel de Narbonne, à cinq mois de prison et 200 F. d’amende (La Gazette des Tribunaux orthographie le nom Canutès.)
Dans une requête adressée au ministre, le 11 avril suivant, Justin Canutis voulut se justifier de l’accusation portée contre lui d’avoir tenté d’organiser des obsèques civiles pour son beau-père décédé en décembre 1872 :
« ... j’étais opposé aux principes que proffessaient mon beau-père : c’est une déclaration insérée dans les journaux de Narbonne et revêtue de mon nom dans laquelle m’opposant aux désirs des amis de mon beau-père qui voulaient que son enterrement fut civil je m’y opposait et voulut que le défunt étant né catholique fut enterré dans cette religion » (sic).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article54540, notice CANUTIS Justin, Alexis ou CANUTÈS, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/790, n° 2606. — Gazette des Tribunaux, 16 mars 1873.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément