CAISSO Jules

Né le 3 septembre 1830 à Lodève (Hérault) ; professeur de mathématiques ; communard, probablement tué pendant la Semaine sanglante.

Il était veuf, père d’un enfant. Il devint commissaire de police au faubourg Montmartre, IXe arr., en septembre 1870, puis au quartier d’Europe, VIIIe arr., en décembre. Da Costa le nomma directeur de l’école Turgot dès les premiers jours de la Commune de Paris et il le resta jusqu’à fin mai 1871 ; il aurait été fusillé lors de la prise de la maison par les troupes régulières ; il se disait « républicain révolutionnaire ».
Sans antécédent judiciaire, si l’on excepte 16 F d’amende infligés à Lodève le 25 Octobre 1851 pour chasse sans permis, il fut condamné par contumace, le 25 septembre 1872, par le 5e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, et amnistié le 24 mai 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article54446, notice CAISSO Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat. BB 24/854B n°1333579. — Arch. Min. Guerre, 5e conseil. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément