BURTIN Jean, Nicolas

Né le 20 décembre 1823 à Vessy-les-Metz (?) (Moselle) ; garçon de magasin ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Jean Burtin était célibataire. Il servit la Commune de Paris dès les derniers jours de mars 1871 comme caporal au 180e bataillon de la Garde nationale ; au début d’avril, il prit part à une manifestation faite à Vincennes pour proclamer la Commune ; fin avril, il fut envoyé au fort d’Issy, et fut blessé le 26 mai. D’après le commissaire de police du Xe arrondissement, il avait des opinions exaltées ; en qualité de franc-maçon, il était porte-étendard à la manifestation du 29 avril — Voir E. Thirifocq.
Le 14e conseil de guerre le condamna, le 2 décembre 1871, à la déportation simple et à la dégradation civique. Il arriva à Nouméa le 5 novembre 1872. Sa peine fut remise le 15 janvier 1879. Il rentra par la Picardie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article54321, notice BURTIN Jean, Nicolas, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/733. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément