BRIDARD Louis

Né le 26 juin 1851 à Favières (Meurthe), Louis Bridard habitait rue des Rosiers à Paris (IVe arr.) avec son père ; serrurier ; communard.

Il était célibataire. Malade, le 19 janvier 1871, il entra à l’hospice Saint-Louis et y resta jusqu’au 8 mai ; le 9, il se fit incorporer au 182e bataillon fédéré et fut fait prisonnier le 12 mai.
Il avoua une condamnation à un mois de prison pour vagabondage. Le 25e conseil de guerre le condamna à la déportation simple le 10 avril 1872, peine commuée en cinq ans de détention le 23 mai 1874, puis remise le 1er septembre 1876 ; il était à Quélern.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article54050, notice BRIDARD Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/803 et H colonies 250.

Version imprimable Signaler un complément