BOURDERIE Jean-Baptiste

Né le 8 novembre 1828 à Châtelin (?), arrondissement de Boussac (Creuse) ; pastilleur ; communard.

Jean-Baptiste Bourderie était marié, sans enfant. Pendant la Commune de Paris, il appartint à une compagnie sédentaire du 178e bataillon de la Garde nationale et monta des gardes à l’Hôtel de Ville et à la Porte Maillot ; il fut arrêté, le 28 mai 1871, à Belleville.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 19 avril 1872, à cinq ans de détention pour port d’armes et uniforme. Il fut incarcéré le 6 décembre 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan). Sa peine ayant été réduite, le 22 février 1875, à quatre ans et six mois, puis remise, le 27 juin 1876, avec dispense de surveillance, il fut libéré le 15 juillet 1876 pour Paris.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article53691, notice BOURDERIE Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 décembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/749. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2018. — Note de J.-Y. Mollier.

Version imprimable Signaler un complément