BOUGENAUT Claude, François ou BOUGENAULT Claude, François

Né le 15 avril 1831 à Mont-Saint-Jean (Côte-d’Or), mort le 3 avril 1877 en Nouvelle-Calédonie ; communard, mort en déportation.

Menuisier, il avait été mobile en 1848. Il avait ensuite subi trois condamnations : en 1858, à un mois de prison pour filouterie et rébellion ; en 1861, à un mois pour coups volontaires ; en 1864, à cinq mois de prison pour outrages à agents.
Pendant le 1er Siège de Paris, Claude Bougenaut fut garde au 237e bataillon, puis, dans la 1re quinzaine de mars 1871, élu sous-lieutenant à la 6e compagnie de ce bataillon ; il continua sous la Commune ; le 22 avril, il passa avec son grade au 199e bataillon ; il fut arrêté le 18 juin à son domicile et prétendit avoir cessé tout combat le 21 mai.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 27 avril 1872, à la déportation simple. Il mourut à l’hôpital de l’île des Pins.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article53592, notice BOUGENAUT Claude, François ou BOUGENAULT Claude, François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/779, BB 27 et H colonies 73.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément