BOTHEREAU René, Julien

Né le 17 janvier 1852 au Mans (Sarthe) ; cordonnier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. En 1863, il avait commis un vol, mais avait été remis à ses parents comme ayant agi sans discernement ; son père était employé de chemin de fer. Enrôlé comme chasseur, il arriva à Paris en février 1871. René Bothereau servit la Commune de Paris et fut condamné, le 10 avril 1872, par le 17e conseil de guerre, à la déportation simple. Il arriva à Nouméa le 5 novembre 1872. Sa peine fut commuée, en 1877, en huit ans de détention. Il rentra par le Tage, fut incarcéré le 9 octobre 1877 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et gracié le 2 juillet 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article53485, notice BOTHEREAU René, Julien, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/848 et BB 27. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2824. — Note de J.-Y. Mollier. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément