BOISSELIER Jean, Louis

Né le 3 mars 1811 à Paris ; y demeurant ; ébéniste ; communard.

Il était veuf, père de quatre enfants. Sergent pendant le 1er Siège de Paris, à la 9e compagnie du 127e bataillon de la Garde nationale, il continua après le 18 mars 1871 ; quelques jours après la sortie de Châtillon du 3 avril, Boisselier fut nommé sous-lieutenant et fit partie du conseil de famille de sa compagnie, chargé de distribuer des secours aux familles des gardes nécessiteux ; il semble ne pas avoir pris part à la défense des barricades.
Le 6e conseil de guerre le condamna, le 2 mars 1872, à un an de prison.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article53201, notice BOISSELIER Jean, Louis , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 décembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/748.

Version imprimable Signaler un complément