BICHET Jean

Né le 11 juin 1840 au Creusot (Saône-et-Loire) ; forgeron ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Pour avoir servi la Commune de Paris, Jean Bichet fut condamné, le 17 février 1872, par le 15e conseil de guerre, à la déportation simple. Il arriva à Nouméa le 2 novembre 1872. Amnistié, il fut ramené par le Var.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article52818, notice BICHET Jean , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 novembre 2018.

SOURCE : Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

Version imprimable Signaler un complément