BERMOND Philéas, Félix (ou Achille, Marie, Ernest ?)

Né le 28 novembre 1827 à Paris et y demeurant ; artiste peintre ; communard.

Philéas Bermond et sa femme qui était sage-femme avaient deux enfants : « L’un et l’autre ont une excellente réputation ». Sergent à la 6e compagnie du 83e bataillon dans la Garde nationale du 1er Siège de Paris.
Après le 18 mars 1871, il fut nommé capitaine ; puis, à partir de mai, il commanda avec le même grade les trois compagnies sédentaires de son bataillon. Il joua un rôle actif les 22 et 23 mai et fit, ce jour-là, construire une barricade rue du Cherche-Midi. Il fut blessé, le 23, à la barricade de la rue de Sèvres, dit-il ; suivant des témoins, il fut blessé aux barricades place de la Croix-Rouge.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 26 février 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée, peine commuée, le 18 mai 1872, en dix ans de bannissement, puis remise le 20 avril 1879. Selon la police belge qui le prénomme Achille, Marie, Ernest, il avait trouvé refuge à Bruxelles.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article52493, notice BERMOND Philéas, Félix (ou Achille, Marie, Ernest ?) , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 octobre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/742. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément