BECQUER Georges

Né le 5 juin 1830 à Benvilliers (?) (Moselle) ; demeurant à Paris, 141, rue d’Allemagne (XIXe arr.) ; communard.

Georges Becker était marié et père de quatre enfants. Il avait servi deux ans (1848-1850) comme engagé volontaire au 24e régiment de ligne ; il habitait Paris depuis 1865 et était fruitier ; il avait subi, le 17 octobre 1866, une condamnation à huit jours de prison pour coups et blessures.
En septembre 1870, il était sergent au 230e bataillon de la Garde nationale et n’aurait fait aucun service du 18 mars au 21 avril 1871 ; à cette date, il fut élu sous-lieutenant à la 1re compagnie de marche. Le 21 avril et jusqu’au 27, il occupa la porte de la Muette ; il prétendit avoir aidé, lors de l’entrée des troupes, à démolir une barricade pour faire passer l’artillerie légère ; il fut arrêté le 7 juin chez lui.
Le 7e conseil de guerre le condamna, le 15 novembre 1871, à cinq ans de détention, peine commuée, le 17 juillet 1873, en trois ans de détention avec dégradation civique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article52255, notice BECQUER Georges , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 octobre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/753.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément