BATAILLE Pierre

Né le 5 octobre 1820 à Blandas (Gard), demeurant à Paris, 5, route d’Ivry (XIIIe arr.) ; journalier ; communard.

Pierre Bataille était marié et père de deux enfants. Il avait fait un congé au 26e régiment d’infanterie, de 1841 à 1847 ; il passa ensuite au 10e régiment de ligne, puis au 2e régiment des grenadiers de la Garde impériale où il obtint le grade de caporal ; libéré en 1857 avec un certificat de bonne conduite, il appartint, pendant le 1er Siège, au 120e bataillon de la Garde nationale comme simple garde à la 3e compagnie sédentaire, et passa par tous les grades, puis devint capitaine par élection, le 6 janvier 1871 ; il démissionna fin février et ne reparut au bataillon que le 19 avril. Il fut élu sous-lieutenant et envoyé au fort de Bicêtre, le 23 avril ; il alla, le 24, défendre la redoute du Moulin-Saquet. Il fut fait prisonnier dans la nuit du 4 mai.
Le 11e conseil de guerre siégeant à Rueil (Seine-et-Oise) le condamna, le 10 février 1872 pour port d’une arme prohibée, à un an et un jour de prison. Il fut incarcéré le 29 février 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et transféré à Landerneau (Finistère), le 17 novembre 1872.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article52028, notice BATAILLE Pierre , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 octobre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/735. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1440.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément