BARRET Narcisse

Né vers 1844 ; militant de l’AIT ; participant à la Commune de Lyon.

Fils de la femme du leader lyonnais de l’AIT, Louis Palix. Le père de Narcisse Barret était tailleur à Lyon. Il appartenait aux sociétés secrètes et participa au mouvement révolutionnaire en 1848, puis, en 1851, à la résistance au coup d’État dans l’Ardèche. Il mourut en 1856. Sentant sa fin prochaine, il fit venir son ami Palix et « lui légua sa femme et le soin d’élever ses quatre enfants » (Nouméa, aller et retour, p. 6 et 7).
Garçon de café, N. Barret « prit une part active aux mouvements révolutionnaires » des années 1870 et 1871 (J. Guillaume, L’Internationale, t. 1, p. 244).
Barret figura, avec Albert Richard et Palix, parmi les membres de l’AIT chargés d’accueillir les délégués des autres villes au grand meeting tenu par la Fédération lyonnaise le 13 mars 1870.
Poursuivi en avril 1870 en raison de son appartenance à l’Internationale, il bénéficia de l’amnistie lors de la proclamation de la République.
Membre du Comité central du salut de la France, il fut, le 25 septembre, l’un des signataires de l’Affiche rouge, émanation de ce Comité, qui proposait dans son article Ier l’abolition de « la machine administrative et gouvernementale de l’État », et dans ses articles V et suivants l’instauration de Comités révolutionnaires « qui exerceront tous les pouvoirs sous le contrôle immédiat du peuple ». (J. Guillaume, l’Internationale, t. 2, p. 94-95).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51924, notice BARRET Narcisse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 octobre 2018.

ŒUVRE : Nous intéresse avant tout : Nouméa, aller et retour, Paris, 1880, in-8°, 215 pp., Bibl. Nat., Lb 57/7263. Le chapitre I est intitulé : « Un peu d’autobiographie ».

SOURCES : Arch. PPo., B a/439. — Arch. Mun. Lyon I 2/55, pièce 34. — Un rapport de police de 1867 signalait un Barret, tailleur, membre du groupe de l’AIT fondé à Lyon par Albert Richard. Était-ce Narcisse Barret ? cf. Arch. Mun. Lyon, I 2/55, pièces 27 et 69. — Nouméa aller et retour (voir ci-dessus). — James Guillaume, L’Internationale, Documents et Souvenirs (1864-1878), Paris, 4 vol., 1905-1910.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément