BAILLE Nicolas

Né le 11 octobre 1833 à Lunéville (Meurthe) ; ouvrier en parapluies ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Nicolas Baille était marié, père d’un enfant. Ancien soldat au 1er régiment de zouaves, il fut libéré en 1866 avec un certificat de bonne conduite.
Pendant le 1er Siège de Paris il fut sergent instructeur au 241e bataillon de la Garde nationale et, après le 18 mars 1871, fut élu capitaine à la 4e compagnie de marche.
Il fut condamné, le 12 février 1872, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; sa peine lui fut remise le 15 janvier 1879, et il regagna la France par la Picardie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51661, notice BAILLE Nicolas, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/766. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément