BADOUREAU Édouard (Aîné ?)

Par Michel Cordillot

Né en 1845, mort en 1896 ; communard exilé aux États-Unis.

Combattant de la Commune de Paris réfugié à New York. Membre de la Société des réfugiés de la Commune, il signa au nom de cette dernière un message de solidarité adressé aux révolutionnaires cubains autour du 15 novembre 1873.

L’année suivante, il fut désigné par la Société des réfugiés pour la représenter au sein du jury d’honneur appelé à trancher le différend entre les frères May et Constant Christenert (Bulletin, 16 février 1874). On apprenait par ailleurs dans le même numéro du Bulletin de l’Union républicaine que Badoureau avait versé $1 à la souscription en faveur du journal. Quelques mois plus tard, il fut nommé secrétaire général du comité fondé à New York pour organiser une collecte nationale en faveur des déportés de Nouvelle-Calédonie (Bulletin, 19 septembre 1874). Il habitait alors 352 Est, 13e rue.

En mai 1875, il collecta à lui seul la somme de $10. (Bulletin, 19 juillet 1875).

Début 1876, E. Badoureau, qui avait déménagé pour s’installer 32E, 12e rue, était toujours secrétaire en titre du comité de souscription pour les déportés de Nouvelle-Calédonie (Bulletin, 18 février 1876).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51646, notice BADOUREAU Édouard (Aîné ?) par Michel Cordillot, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 septembre 2018.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Arch. Ministère des Affaires étrangères, Consul de New York, 22 novembre 1873, Correspondances politiques des consuls, vol. 39, États-Unis, 1872-74. — Bulletin de l’URLF, 16 février, 19 septembre 1874, 22 mai, 19 juillet 1875, 18 février 1876.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément