BADAIRE Alfred, Léon, Louis

Né le 21 décembre 1848 à Ouzouer-le-Doyen (Loir-et-Cher) ; demeurant à Paris ; garçon de café ; communard.

Célibataire, Alfred Badaire appartint durant le 1er Siège de Paris aux Francs-Tireurs des Ternes, puis retravailla après l’armistice et, fin mars 1871, fut incorporé par un capitaine du 91e bataillon de la Garde nationale à la 1re compagnie de marche de ce bataillon. Il fut arrêté le 28 mai dans une salle de bal à Ménilmontant ; il s’était écarté de son bataillon depuis le 21 mai.
Le 19e conseil de guerre le condamna, le 15 mai 1872, à la déportation simple : peine commuée, le 10 septembre 1872, en trois ans de prison avec dégradation civique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51636, notice BADAIRE Alfred, Léon, Louis , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/766.

Version imprimable Signaler un complément