BACHELOT Edmond, Pierre

Né le 9 novembre 1833 à Rouen (Seine-Inférieure) ; demeurant à Montreuil-sous-Bois (Seine) ; ouvrier parqueteur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Edmond Bachelot était marié, père de deux enfants. Ancien militaire, capitaine pendant le 1er Siège de Paris à la compagnie de marche du 210e bataillon qui rassemblait des habitants de Montreuil, il se rendit à Paris le 1er avril 1871 à la tête de 250 gardes de son bataillon et monta la garde seize jours porte de Saint-Cloud, puis alla aux avant-postes de Neuilly. À partir du 20 avril, il se borna à un service à l’intérieur de Montreuil et fut arrêté le 17 juin.
On le représenta comme honnête et laborieux ; il dit avoir été poussé par la misère. Le 20e conseil de guerre le condamna, le 7 décembre 1871, à la déportation simple ; il fut débarqué à Nouméa le 4 mai 1873. En janvier 1877, il demandait sa grâce, en parlant de sa femme aveugle et de ses trois enfants en bas âge ; il obtint une commutation en détention le 27 juillet 1877, puis remise totale le 9 septembre 1878.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51628, notice BACHELOT Edmond, Pierre , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/733, BB 27 et H colonies 69. — Note de Louis Bretonnière.

Version imprimable Signaler un complément