AUMONT Eugène, Auguste

Né le 18 mai 1846 à Caen (Calvados) ; demeurant à Paris, 128 bis, rue de la Roquette (XIe arr.) ; professeur de langues ; communard, officier de la Garde nationale, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Célibataire, sergent-fourrier durant le 1er Siège de Paris, Eugène Aumont fut nommé capitaine au même bataillon, le 237e, pendant l’insurrection. Au début d’avril 1871, il était secrétaire du bureau militaire du XIe arr. ; le 21 mai, il reprit son commandement dans l’armée fédérée. Il fut arrêté le 6 octobre 1871.
Le 5e conseil de guerre le condamna, le 27 mars 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la dégradation civique ; il fut débarqué à Nouméa le 28 septembre 1873. Sa peine fut commuée, le 15 janvier 1879, en déportation simple.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51557, notice AUMONT Eugène, Auguste , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/769. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément