JAMMES Pierre

Par André Balent

Né le 2 mars 1853 à Festes-et-Saint-André (Aude) ; cheminot ; militant socialiste des Pyrénées-Orientales ; conseiller municipal de Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Cheminot domicilié à Perpignan, Pierre Jammes était, en 1900, membre de l’Union socialiste des Pyrénées-Orientales, groupe réformiste et ministérialiste affilié au PSF. Membre de la liste de coalition Union socialistes-radicaux, aux élections municipales de Perpignan de mai 1900, il fut élu conseiller municipal. En 1905, il fut favorable à l’Unité socialiste. Lors de la réunion d’unification des socialistes perpignanais (entre le groupe de l’Union socialiste, PSF et celui de la Fédération socialiste PS de F.) le 3 juin 1905, il fut élu secrétaire adjoint du nouveau groupe unifié. Il fut élu à la Commission exécutive de la fédération socialiste par les congrès d’Estagel, congrès d’unification socialiste (11 juin 1905), de Perpignan (6 mars 1906), de Maury (1er avril 1907), de Saint-Estève (19 avril 1908). Il fut candidat de la fédération socialiste aux élections législatives du 6 mai 1906 dans la circonscription de Céret. Il obtint 226 voix (inscrits 14 034, suffrages exprimés 9 949). Il n’obtint quelques résultats appréciables que dans quelques petites communes du canton de Prats-de-Mollo (le Haut-Vallespir est en effet une zone d’industrie textile et sandalière) : à Lamanère, il recueillit 30 voix (74 suffrages exprimés), à Serralongue il obtint 45 voix (160 suffrages exprimés).

En 1907, il fut le candidat de la fédération socialiste dans le canton de Prats-de-Mollo (élection cantonale du 28 juillet 1907). Il fut battu par Sans, notabilité locale, radical.

Après 1908, Pierre Jammes disparut de la scène politique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article5123, notice JAMMES Pierre par André Balent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 19 septembre 2012.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales 2 M 1/90. — Le Socialiste des Pyrénées-Orientales (1905-1908). — Horace Chauvet, La Politique roussillonnaise (de 1870 à nos jours), Perpignan, 1934.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément