ALLAN Armand

Né le 19 décembre 1839 à Dangu (Eure) ; demeurant à Trie-Château, Seine-et-Oise ; marié, père de deux enfants ; cocher ; communard.

Armand Allan n’était pas à Paris durant le Siège et n’y rentra que vers le 1er avril 1871 ; il fut incorporé de force dans les Turcos de la Commune, fait caporal, puis sergent. Le 28 avril, il suivit sa compagnie à Issy, revint à Paris le 30 avec son bataillon et, vers le 16 mai, alla à Passy. Le 23, il défendait une barricade boulevard de Strasbourg ; il sortit de Paris le 28 par la porte de Romainville et fut fait prisonnier par les Prussiens qui le livrèrent aux troupes de Versailles. D’après le commissaire de police de Trie-Château, ses opinions étaient « nulles ». Le 19e conseil de guerre le condamna, le 10 janvier 1872, à la déportation simple, peine commuée, le 14 février 1878, en sept ans de détention.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51117, notice ALLAN Armand , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/748.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément