ALLAMAGNY Benoît

Né le 4 décembre 1831 à Riom (Puy-de-Dôme) ; communard

Marié, père d’un enfant, ancien marin de l’État, « paraît être affilié à l’Internationale », selon un témoin qui aurait tenu ce renseignement d’Allamagny lui-même.
Il habitait, en 1871, rue Schonner (?), n° 5, à Paris.
Pendant le premier Siège de Paris, Allamagny fut sous-lieutenant au 47e bataillon de marche de la Garde nationale. Quelques jours après le 18 mars 1871, il passa au 46e bataillon comme simple garde. À partir du 20 avril, il se serait fait exempter de tout service pour cause de maladie. Il faisait partie du Comité de Vigilance de son arrondissement. Il fréquentait les clubs Henry et Paysant. Le rapport de police le dit « exalté et peu intelligent ».
Le 7e conseil de guerre le condamna à un an de prison et dix ans de privation de ses droits civiques, le 22 mars 1872.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51116, notice ALLAMAGNY Benoît , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/744, n° 3129.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément