ABADIE Ismaël, Isaac

Par Jean Maitron

Né le 20 janvier 1820 à Vizan (Gers) ; ingénieur ; communard exilé en Belgique.

Célibataire, deux enfants, Isaac Abadie était ingénieur civil et habitait Paris, 17 rue de Moscou.
Le 9 septembre 1850, Abadie avait déposé le brevet d’un parapluie mécanique réductible. Le 28 août 1867, il avait crée une société pour la vente et la fabrication de nouveaux papiers à cigarettes à partir d’un de ses brevets.
Ismaël Abadie fut l’entrepreneur chargé de diriger les travaux de démolition de la colonne Vendôme, décidée le 12 avril par la Commune sur proposition de Félix Pyat*. Les travaux ont été confiés à l’ingénieur Jules Iribe.

Il fut condamné par contumace à la déportation en enceinte fortifiée par le 4e conseil de guerre le 24 septembre 1872 pour avoir participé à la démolition de la colonne Vendôme. Il se réfugia à Bruxelles et fut gracié le 29 mai 1879.
En Belgique, Abadie inventa un ingénieux système de barillet débrayable, ancêtre du barillet basculant de Winchester et Colt, commercialisé par Prévost, un armurier liégeois. Ce revolver est adopté vers 1875 par l’armée portugaise.
Le mariage d’Ismaël Isaac Abadie, ingénieur civil, et de Marceline Élise Renaud (demeurant à Lièges) est enregistré à Arinthod (Jura)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50970, notice ABADIE Ismaël, Isaac par Jean Maitron, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 août 2019.

Par Jean Maitron

SOURCES : Arch. Nat. BB 24/850, Archives nationales, conseils de guerre et condamnés de la Commune de Paris, sous série GR 8 J 132., n° 7434 S 78. — SHD Vincennes, 8J 4e conseil, dossier 705. — ADJ 3E7722_060-10-02. — Gazette des Armes, n° 387, mai 2007. — Note de Chantal Humbert et de JP Gilbert.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément