ABADIE Antoine

Né le 11 octobre 1854 à Tarbes (Hautes-Pyrénées) ; marchand ambulant ; garde national pendant la Commune de Paris ; condamné à la déportation en Nouvelle-Calédonie.

Antoine Abadie s’engagea à seize ans au 91e bataillon fédéré puis au 207e ; il avait été jusque-là marchand des quatre-saisons. En 1870, il avait encouru une condamnation à trois mois de prison pour vol. Le 11e conseil de guerre le condamna à la déportation simple, le 20 février 1872 ; on dit qu’il avait combattu avec acharnement.
Il fut embarqué sur la Guerrière (2e convoi) qui arriva à Nouméa le 2 novembre 1872, matricule 345.
Il fut amnistié en 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50968, notice ABADIE Antoine , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/834. — Arch. Min. Guerre, 11e conseil (n° 371). — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément