CRUPNIC Buntea, devenue SMESMAN Andrée puis CLAIKENS Andrée . Pseudonymes : Yvonne, Michel

Par José Gotovitch

Née le 28 février 1911 à Soroki (Bessarabie, Empire russe), décédée à Liège, le 7 juin 2002 ; militante communiste en Belgique ; membre Secrétariat national de guerre du PCB ; chef d’État Major des Partisans Armés.

Buntea Crupnic photographiée au centre du Secrétariat national (clandestin)  de guerre du PCB
Buntea Crupnic photographiée au centre du Secrétariat national (clandestin) de guerre du PCB
De gauche à droite Xavier RELECOM (arrêté, déporté), Joseph LEEMANS (arrêté déporté)
Pierre BOSSON (arrêté, mort en déportation).

Ayant subi la répression roumaine comme militante communiste, Buntea Crupnic émigra en Belgique comme étudiante à Gand, en 1928. Elle y milita dans les organisations communistes : étudiants, jeunesses, femmes. Élue au bureau exécutif des JC, elle fut expulsée en 1934 mais réussit à devenir belge en 1935 par un mariage blanc avec un vieux militant gantois, (Oscar Smesman, décédé sous l’occupation). A partir de septembre 1935, elle fut attachée à la rédaction de La Voix du peuple, où elle rencontra Berei. Adjointe au responsable national des Cadres, Joseph Leemans, elle fut chargée en 1939 d’installer l’appareil clandestin belge et international. Elle rendit notamment des services à Clément, en matière de logements et faux papiers.

En 1940, comme beaucoup de Bessarabiens, elle demanda à rentrer en URSS. Bloquée par l’attaque du 22 juin 1941, elle organisa l’écoute de Radio Moscou pour Berei. Elle fut adjointe au responsable national des cadres et fut ensuite désignée comme chef d’état-major des Partisans armés. Arrêtée en avril 1944, elle connut tout le cycle de la déportation. Si elle est citée dans les rapports de la CIA comme membre de la Rote Kapelle, elle semble n’y avoir collaboré que très marginalement. C’est à l’une des boites aux lettres qu’elle a indiquées qu’aboutit Johan Kruyt, parachuté de Londres pour le réseau soviétique.

Rentrée en Belgique en 1945 elle occupa des fonctions fédérales à Bruxelles, puis à Liège. Elle siégea à la Commission centrale de contrôle, accomplit des études d’assistante sociale et demeura militante du PC jusqu’à son décès. Elle avait épousé Joseph Claikens, militant liégeois.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50906, notice CRUPNIC Buntea, devenue SMESMAN Andrée puis CLAIKENS Andrée . Pseudonymes : Yvonne, Michel par José Gotovitch, version mise en ligne le 19 juillet 2009, dernière modification le 23 décembre 2014.

Par José Gotovitch

Buntea Crupnic photographiée au centre du Secrétariat national (clandestin)  de guerre du PCB
Buntea Crupnic photographiée au centre du Secrétariat national (clandestin) de guerre du PCB
De gauche à droite Xavier RELECOM (arrêté, déporté), Joseph LEEMANS (arrêté déporté)
Pierre BOSSON (arrêté, mort en déportation).

SOURCES : RGASPI, 495 193 355. — Interviews par l’auteur, 1974.

Version imprimable Signaler un complément