BOSSON Pierre, Anatole. Pseudonymes : BERGER Pierre, ALBERT

Par José Gotovitch

Né le 4 avril 1910 à Anderlecht (Bruxelles), mort le 22 juillet 1942 à Mauthausen (Autriche) ; ouvrier joaillier ; dirigeant des Jeunesses communistes ; élève à l’ELI ; membre du bureau politique, député.

Né dans un quartier populaire de Bruxelles, au sein d’une famille ouvrière, apprenti à quatorze ans, Pierre Bosson adhéra aux JC en 1928. Membre de leur comité central en 1929, il fut responsable de la presse et du travail « anti » (antimilitariste). Il se rendit à Berlin en 1930 pour une réunion de l’Internationale communiste des jeunes (ICJ). Il fut chômeur pendant quinze mois avant sa désignation pour l’ELI où, sous le nom de Pierre Berger, il suivit une session de janvier 1933 jusqu’au début 1934. À son retour, devenu secrétaire d’organisation de la JC, il s’abstint d’approuver le pacte avec les trotskystes.

En 1935, il intervint au 6e congrès de l’ICJ sous le nom d’Albert. À la suite du décès de J. Jacquemotte, il fut député d’octobre 1936 à janvier 1939. En octobre 1938, il fut élu conseiller communal de Bruxelles. Membre du bureau politique, responsable pour la jeunesse, il supervisa l’engagement des Brigades internationales et l’aide aux familles. Il fut également trésorier du Parti. Après le Pacte germano-soviétique, il fut chargé de mettre en place un appareil clandestin parallèle. Il assura également la partie belge de la revue de l’ICJ, Jeunesse du Monde, alors publiée à Bruxelles. Après la campagne des 18 jours, il reprit ses fonctions dans l’illégalité et assura en janvier 1941 la sortie du Drapeau rouge, organe central clandestin. C’est lui qui mit à contribution la radio d’Eugen Fried.

Arrêté le 4 octobre 1941, déporté il périt d’une blessure infectée. En 1943, depuis Bruxelles, Clément (Fried) s’intéressa à son sort et une enquête fut menée par le NKVD dans les camps de prisonniers de guerre en URSS pour tenter de le retrouver. Il laissait une veuve, militante à Quenast (Pr. du Brabant).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50855, notice BOSSON Pierre, Anatole. Pseudonymes : BERGER Pierre, ALBERT par José Gotovitch, version mise en ligne le 16 juillet 2009, dernière modification le 3 août 2010.

Par José Gotovitch

SOURCES : RGASPI, 495 74 67, 495 193 244. — Notice biographique in José Gotovitch, Du Rougeau Tricolore. Les Communistes belges de 1939 à 1944, Bruxelles, Labor, 1992, p. 484.

Version imprimable Signaler un complément