BLAGOEVA Stella (épouse IANKOV)

Par Mikhaïl Pantéleiev, Serge Wolikow, traduction Natacha Armand

Née en 1887 à Vidine (Bulgarie), morte le 16 février 1954 à Moscou ; professeur ; militante du Parti et femme d’État de Bulgarie :membre du comité central du PC de Bulgarie (1950-1954) ; responsable en chef du service du personnel du Comité exécutif de l’Internationale communiste (1931-1934).

Stella Blagoeva naquit dans une famille de révolutionnaires « professionnels ». Son père, Dimitr Blagoév, journaliste, avait fondé le Parti social démocrate de Bulgarie. Sa mère, Blagoéva Viktoria (Véla) qui avait été l’organisatrice du mouvement prolétarien de femmes en Bulgarie, était écrivain. Stella fit ses études dans un lycée à Sofia, puis à la faculté de sciences humaines de l’Université de Sofia. Elle reçut une formation musicale à Prague. De 1907 à 1918, elle travailla comme professeur de musique, gagnant sa vie en donnant des leçons privées. Dans les années 1918-1924, elle enseigna l’histoire dans une école de jeunes filles à Sofia. Parallèlement elle travaillait pour le Parti, en aidant son père. En effet, elle milita au Parti social-démocrate de Bulgarie (tésgnaki) en 1915-1919.

De 1919 à 1926, elle fut membre du PC de Bulgarie. En 1921-1924, elle fut secrétaire de D. Blagoev. En 1920-1922, elle participa à l’organisation militaire du PC de Bulgarie. Cela lui valut d’être privée de son poste en 1925 et interdite d’enseignement dans les écoles de Bulgarie. Après l’explosion de la cathédrale de Sofia en 1925, elle fut arrêtée, puis remise en liberté trois mois plus tard, faute de preuves. Emprisonnée et soumise à la torture, on l’emmena sur le lieu d’exécution de son mari, Kosta Iankov, membre du bureau politique du CC du Parti communiste de Bulgarie, fusillé en 1925. En 1925-1926 elle travailla dans la maison d’édition « Cheltsé » à Sofia comme collaboratrice littéraire. En 1926, elle fut envoyée à Moscou conformément à une décision de la direction du Parti.

En 1926-1929, elle travailla pour le Comité international des femmes de l’IC et à l’Internationale syndicale rouge (ISR) (section des femmes-ouvrières). Afin de préparer son éventuel retour clandestin en Bulgarie, elle fut placée au Soviet central de l’association « À bas l’analphabétisme ! », où elle dirigea le secteur des minorités nationales pendant l’année 1930. De 1931 à 1943, elle fut employée du bureau de propagande du Comité exécutif de l’Internationale communiste puis responsable en chef du service du personnel du CE de l’IC (France, Belgique, Espagne, Italie, pays de l’Amérique latine). À ces différents titres elle participa aux réunions générales du Secrétariat latin consacrées à la situation des partis communistes notamment celles des 4 décembre 1929 et 26 juillet 1932.

Responsable de la commission des cadres de l’Internationale communiste, elle suivait la collecte des biographies et l’évaluation des cadres. Elle conseillait les responsables nationaux des cadres, ainsi en France : Maurice Tréand, Arthur Dallidet et Edmond Foeglin (Armand) qu’elle recevait lors de leurs séjours à Moscou. Stella Blagoeva participa activement à la répression stalinienne au sein du Komintern pendant les purges de 1937-1939. En 1942, elle devint membre du Présidium du comité panslave. En 1943-1946, elle fut responsable en chef du groupe spécial de l’Administration du comité central du Parti communiste russe (bolchevique). Durant toutes ces années, elle occupa des fonctions politiques dans l’appareil administratif de l’IC. Conformément à une directive de G. Dimitrov, elle rentra en 1946 en Bulgarie. De 1946 à 1949, elle fut vice-présidente du comité slave de Bulgarie. Devenue membre du CC du PCB, elle fut ambassadrice de la République de Bulgarie en URSS de 1949 à 1954. Parallèlement elle était, depuis 1948, députée à l’Assemblée nationale de la Bulgarie. Ces différentes responsabilités lui valurent de nombreuses décorations et médailles décernées par les gouvernements soviétique et bulgare.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50844, notice BLAGOEVA Stella (épouse IANKOV) par Mikhaïl Pantéleiev, Serge Wolikow, traduction Natacha Armand, version mise en ligne le 15 juillet 2009, dernière modification le 11 août 2009.

Par Mikhaïl Pantéleiev, Serge Wolikow, traduction Natacha Armand

SOURCES : RGASPI, 495 195 12, 495 32 41 et 495 32 111. — Pravda, 17 et 18 février 1954. — Rabotchicheskie delo 1er janvier 1947.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément