BIR Isaia (version DBK)

Isaia Bir, à la préfecture de Police de Paris
Isaia Bir, à la préfecture de Police de Paris

Communiste polonais, Isaia Bir utilisa, sous le pseudonyme de Fantomas, le réseau des correspondants ouvriers de l’Humanité (« Rabcors ») pour repérer, dans les usines de fabrication militaire, des ouvriers susceptibles de fournir des informations techniques, ce dans un but d’espionnage au profit de l’Union soviétique. Arrêté au début de l’année 1932, il fut condamné en décembre.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50843, notice BIR Isaia (version DBK), version mise en ligne le 15 juillet 2009, dernière modification le 11 novembre 2011.
Isaia Bir, à la préfecture de Police de Paris
Isaia Bir, à la préfecture de Police de Paris

SOURCES : Notice in DBMOF. — A. Kriegel, Stéphane Courtois, Eugen Fried, Le grand secret du PCF, Paris, Seuil, 1997. — Georges Vidal , Ennemi intérieur, enjeux stratégiques et politique de sécurité : l’armée française et le problème bolchevik de la révolution russe au régime de Vichy (octobre 1917-novembre 1942), HDR, Motpellier III, 689 p.

Version imprimable Signaler un complément