BILLAT Paul. Pseudonyme à Moscou : RAOUL André [version DBK]

Par Claude Pennetier

Né le 24 avril 1904 à Paris (Xe arr.) ; ouvrier confiseur ; élève de l’École léniniste internationale (ELI) ; secrétaire régional de la région Alpes du PC.

Fils d’un ferblantier savoyard venu travailler à Paris, Paul Billat obtint le certificat d’études primaires puis travailla comme employé de bureau avant de faire son apprentissage de confiseur. Il adhéra aux Jeunesses communistes (JC) en octobre 1925, devint secrétaire régional des JC, puis entra au PC et à son bureau régional. Il suivit les cours d’une école de huit jours des JC en décembre 1926. Lors de la réorganisation de la région par Campiglia en 1928, il prit des responsabilités plus importantes et abandonna son métier pour devenir permanent et s’occuper du Travailleur alpin. Condamné à sept mois de prison en 1931, il passa dans la clandestinité, se cacha à Saint-Martin-d’Hères (Isère), d’où il continuait à diriger le journal dans lequel il signait alors du pseudonyme de Louis Bal. Il était également membre du syndicat unitaire de l’Alimentation, trésorier et secrétaire adjoint de l’Union locale et membre de la Commission exécutive de la VIIe Union régionale. Il était aussi membre du SRI.

Campiglia, le secrétaire régional notait à son sujet : « Camarade jeune, sérieux, travailleur, ayant une bonne compréhension politique. Il possède une très bonne instruction primaire, pouvant après l’école, être utilisé dans le Parti à un poste régional. Dans l’illégalité, il remplit les tâches que le Parti lui donne. N’a jamais formulé de désaccords avec la ligne du Parti. Il dit avoir eu des sympathies pour le trotskisme quand il était aux jeunesses communistes, des fautes commises à Grenoble lui ont fait connaître des sympathies. Remplit ses fonctions dans de bonnes conditions. S’occupe du journal régional dont il assure du contenu politique. Honnête travailleur, intelligent, discret, timide ».

Il fut appelé à Paris puis envoyé à Moscou à l’École léniniste internationale sous le nom d’André Raoul et travailla dans une usine de machines-outils de Moscou, terminant son séjour par un périple de plusieurs semaines, de Gorki à Stalingrad. Au lendemain de l’amnistie qui suivit l’élection de Paul Doumer à la présidence de la République, il revint à Grenoble, et, en 1933, remplaça Campiglia comme secrétaire régional.

La commission des cadres souligna, dans son autobiographie du 23 mars 1938, la modération coupable de sa réponse sur les trotskystes.

C’est lui qui rédigea en août 1939 le tract La Vérité aux Français sur le Pacte germano-soviétique, qui servit de prétexte pour arrêter les principaux dirigeants du PC de la région.

Résistant, il fit partie de l’état-major FTP de la région méditerranéenne.

Paul Billat joua un rôle actif dans le groupe parlementaire du PCF de 1947 à 1958.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50841, notice BILLAT Paul. Pseudonyme à Moscou : RAOUL André [version DBK] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 15 juillet 2009, dernière modification le 5 juillet 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495 270 1365, 517 1 1111 . — Notice par P. Broué in DBMOF. — Notes de Sylvain Boulouque.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément