HUCK Charles, Frédéric

Par Léon Strauss

Né le 11 avril 1918 à Strasbourg (Basse-Alsace, Alsace-Loraine annexée), mort le 7 mai 1978 à Wasselonne (Bas-Rhin) ; garagiste ; socialiste SFIO, maire de Bischheim (Bas-Rhin) de 1958 à 1977.

Ses parents étaient cultivateurs. Il les aida tout en faisant un apprentissage de mécanicien à Strasbourg.

Il s’établit ensuite comme garagiste à Bischheim, ville cheminote de la banlieue nord de Strasbourg. Mobilisé dans l’armée française en 1939-1940, il fut incorporé de force dans l’armée allemande en 1943-1945.

Adhérent du Parti socialiste SFIO en 1945, il fut conseiller municipal de Bischheim à partir de 1947. Charles Huck succéda au maire Georges Rossdeutsch* décédé en 1958 avec l’appui de la SFIO, du MRP et de l’ex-RPF contre le candidat communiste Martz. Il fut candidat suppléant de la SFIO aux législatives de 1958 dans la 3e circonscription du Bas-Rhin (Strasbourg-Campagne) en 1958. Fondateur de l’Office municipal des sports, arts et loisirs (OMSAL) chargé d’animer la vie culturelle et sportive en 1966, date d’entrée de Bischheim, ville de 14 000 habitants, dans la Communauté urbaine de Strasbourg. Il garda la mairie de Bischheim jusqu’en 1977, réélu sur des listes d’entente communale.

Il avait épousé le 19 août 1938, à Bischheim, Marie, Élisabeth, dite Élise, Fritsch, couturière : le couple eu trois enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50773, notice HUCK Charles, Frédéric par Léon Strauss, version mise en ligne le 2 juillet 2009, dernière modification le 13 août 2010.

Par Léon Strauss

SOURCES : Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, fascicule n° 45, p. 4699. — Notes de Jacques Ernewein. — État civil de Strasbourg.

Version imprimable Signaler un complément