ICHARD Pierre

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 17 mai 1889 à Toulouse (Haute-Garonne), mort en déportation le 22 avril 1945 à Buchenwald (Allemagne) ; cheminot à Cahors (Lot), puis agent des PTT ; secrétaire du syndicat, gréviste en 1920, révoqué ; responsable socialiste puis communiste en 1920 ; conseiller municipal (1919-1920) de Cahors.

Cheminot, Pierre Ichard était secrétaire du syndicat des cheminots de Cahors (Lot), secrétaire de la Bourse du travail de Cahors, et secrétaire adjoint du groupe socialiste en 1919-1920. Il fut élu conseiller municipal le 30 novembre 1919 sur la liste républicaine conduite par de Monzie, avec une participation socialiste ; il ne figure plus sur la liste des candidats aux élections municipales du 3 mai 1925. Animateur des grèves de 1920, il fut révoqué. Il entra plus tard dans les PTT comme agent des lignes. Après le congrès de Tours (décembre 1920), Pierre Ichard adhéra au Parti communiste et assura, en 1932, le secrétariat adjoint du rayon de Cahors groupant quatre cellules (secrétaire Victor Lafage*). Le Parti communiste lui confia la tête de liste aux élections municipales de mai 1935 et le délégua au comité de coordination socialiste et communiste. Ichard fut élu archiviste de l’Union départementale CGT du Lot au congrès de réunification, le 20 décembre 1935, jusqu’à, au moins, 1938.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article5050, notice ICHARD Pierre par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 septembre 2019.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat., F7/13129, rapport du 29 juin 1932. — Le Rappel socialiste, 1919. — La Voix des Travailleurs, 1935. — Notre Quercy, 1938. — L’Humanité, 10 octobre 1920, 2 janvier 12936 — Notes de Gilles Pichavant

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément