FRÉGOSSY Robert

Par Claude Pennetier

Né le 7 juillet 1925 au Kremlin-Bicêtre (Seine, Val-de-Marne), mort le 5 octobre 1995 à Bobigny (Seine-Saint-Denis) ; ouvrier ; militant communiste et syndicaliste du Blanc-Mesnil ; maire de 1965 à 1989 ; conseiller général de 1964 à 1994.

Fils de Paul Frégossy, cocher, et de Léonie née Remburre, dactylographe, Robert Frégossy, adhérent des Jeunesses communistes clandestines, fut arrêté le 29 mars 1944 et déporté en Allemagne.

Après la Libération, il participa à la fondation du mouvement d’enfance des Vaillantes et des Vaillant, bénéficiant de l’expérience acquise depuis 1931 dans les Auberges de Jeunesse. Il œuvra dans le domaine de l’enfance jusqu’en 1957.

Licencié de la SNCMA pour faits de grèves, il fut par la suite élu conseiller municipal du Blanc-Mesnil en mars 1959, puis maire de 1965 à décembre 1989, succédant à Eugène Le Moing*. Il fut également conseiller général de l’ancienne Seine-et-Oise de 1964 à 1994. Décédé en octobre 1995, il fut inhumé au cimetière du Blanc-Mesnil.

Robert Frégossy se maria à Paris (XVIIIe arr.) le 9 août 1947 avec Ginette Arnoult. Il était père de deux enfants, un garçon et une fille.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50196, notice FRÉGOSSY Robert par Claude Pennetier, version mise en ligne le 11 mai 2009, dernière modification le 9 janvier 2011.

Par Claude Pennetier

SOURCES : L’Humanité, 7 octobre 1995. — Notes des Arch. Mun. Le Blanc-Mesnil (Françoise Vasseur). — État civil du Kremlin-Bicêtre.

Version imprimable Signaler un complément