FABRE Jean [Puy-de-Dôme]

Par Fabien Conord

Né le 24 décembre 1871 à Auzat-sur-Allier (Puy-de-Dôme) ; mort le 17 janvier 1968 à Brassac-les-Mines (Puy-de-Dôme) ; instituteur ; militant socialiste SFIO ; maire de Brassac-les-Mines, conseiller général.

Ses parents, Jean Fabre et Genny née Biscuit, étaient cultivateurs. Jean Fabre devint instituteur et dirigeait en 1925 le cours complémentaire de Bourg-Lastic. Il y créa l’harmonie des « Enfants de Bourg-Lastic » et une pépinière dans le jardin de son école. Après quarante ans d’enseignement durant lesquels il s’investit beaucoup dans l’action laïque, il se retira à Brassac-les-Mines. Il y réorganisa la section locale de la SFIO.

Jean Fabre fut élu maire de Brassac-les-Mines en mai 1929, et conseiller général dans le canton de Jumeaux en octobre 1931. Révoqué par l’État français, Jean Fabre, membre du Comité départemental de Libération du Puy-de-Dôme, retrouva sa fonction de maire après la guerre. Il fut aussi réélu conseiller général, au premier tour, avec 78,85 % des suffrages exprimés, contre un candidat communiste.

Âgé de soixante-seize ans, Jean Fabre ne se représenta pas lors des élections municipales de 1947 et abandonna également son poste de conseiller général en 1951. La Légion d’honneur lui fut remise par le sous-préfet d’Issoire en 1947.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50144, notice FABRE Jean [Puy-de-Dôme] par Fabien Conord, version mise en ligne le 9 mai 2009, dernière modification le 9 mai 2009.

Par Fabien Conord

SOURCES : Notice DBMOF. — La Montagne, 23-24 septembre 1945, 6 octobre 1947. — La Montagne-Dimanche, 21 janvier 1968. — Le Montagnard, 26 janvier 1968.

Version imprimable Signaler un complément