GAECHTER Robert

Par Léon Strauss

Né le 6 novembre 1917 à Réguisheim (Haute-Alsace, Alsace-Lorraine), mort le 19 janvier 1990 à Réguisheim (Haut-Rhin) ; instituteur ; syndicaliste SNI, secrétaire adjoint de la section SNI du Haut-Rhin (1962-1964), président de la MAE et de l’Autonome du Haut-Rhin (1970-1987), président départemental de la Libre-pensée.

Robert Gaechter était le fils de Xavier Gaechter, ajusteur-serrurier chez Sautier puis aux mines de potasse, et d’Eugénie Hasenforder, employée dans l’usine textile de Réguisheim. Après ses études primaires dans son village natal, il fréquenta l’école préparatoire à l’École normale de 1931 à 1933, puis fut admis à l’École normale d’instituteurs (catholique) de Colmar en 1934. C’est là qu’il adhéra au Syndicat national des instituteurs (SNI) en 1936 et à la section du Haut-Rhin du Centre laïque des auberges de jeunesse (CLAJ). Avec des camarades normaliens et d’autres jeunes partisans du Front populaire, notamment les équipes JEUNES (Jeunes équipes unies pour une nouvelle économie sociale) de Guebwiller et de Colmar, il participa à la fondation et à la construction de la première auberge de jeunesse laïque en Alsace, l’auberge Dynamo à la Schellimatt sur les pentes du Petit Ballon.

Nommé instituteur à Réguisheim en 1939, Robert Gaechter fut immédiatement mobilisé. Démobilisé à l’été 1940 en zone non occupée, il refusa de rentrer en Alsace annexée, germanisée et nazifiée et obtint un poste à Agen (Lot-et-Garonne).

Marié le 22 février 1941 avec Andrée Gérard, il rejoignit la Meurthe-et-Moselle en zone occupée où il occupa un poste à Lunéville de 1941 à 1945. Il y fut résistant dans le Mouvement « Ceux de la Résistance ».

Après la Libération, il revint dans le Haut-Rhin, où il fut instituteur à Schweighouse jusqu’en 1957, puis directeur d’école à Rixheim jusqu à son départ à la retraite en 1972. Membre de la commission exécutive départementale du SNI au moins depuis 1955 et de la commission administrative départementale de la FEN, adhérent de la tendance autonome (puis UID), il fut élu secrétaire adjoint de la section en 1962-1963 et rapporteur de la commission laïque en 1966. Il quitta le conseil syndical en décembre 1971.

Retraité, Robert Gaechter continua à militer dans les associations périscolaires et laïques du Haut-Rhin. Fondateur de la Mutuelle accident élèves (MAE) du Haut-Rhin, le 14 février 1946, il en fut le secrétaire-trésorier jusqu’en 1969, puis le président jusqu’en 1987. Il fut aussi président départemental de l’Autonome de Solidarité, administrateur de la Fédération des Œuvres laïques du Haut-Rhin et président départemental de la Libre-pensée.

Robert et Andrée Gaechter eurent trois enfants ; leur fille cadette, Sylvaine, est l’épouse de Jean-Michel Laxalt, président national de la Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN). Robert Gaechter était officier des Palmes académiques.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article49944, notice GAECHTER Robert par Léon Strauss, version mise en ligne le 25 avril 2009, dernière modification le 25 avril 2009.

Par Léon Strauss

SOURCES : La Fraternelle, bulletin départemental de la section du Haut-Rhin du SNI. — Courriel de Sylvaine Gaechter, 25 septembre 2007.

Version imprimable Signaler un complément