GALTIER Henri, Louis, Gustave

Par Jacques Girault

Né le 18 mars 1922 à Lodève (Hérault) ; instituteur, syndicaliste, militant communiste de l’Hérault.

Fils d’un vigneron qui était aussi postier et d’une institutrice, Henri Galtier fut réfractaire au Service du travail obligatoire mais resta peu de temps dans un maquis qu’il considérait comme mal dirigé. Titulaire du baccalauréat, il obtint un certificat de la licence de littérature française à la faculté des Lettres de Montpellier. Il effectua son service militaire dans l’infanterie en 1945-1946 comme soldat de deuxième classe.

Henri Galtier se maria avec la fille d’un facteur. Le couple avait quatre enfants en 1961. L’épouse de Galtier décéda au début des années 1970. Il se remaria en juillet 1983 à Montblanc.

Henri Galtier exploitait une petite propriété viticole à Montblanc et ainsi adhérait au syndicat CGT des ouvriers agricoles. Il partit comme instituteur à Arnouville-les-Gonesse (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) de 1957 à 1960 puis revint dans l’Hérault où il enseigna dans diverses communes du bassin minier dont Bousquet-d’Orb, Montblanc.

À partir de 1956, adhérant du Syndicat national des instituteurs (SNI), Henri Galtier devint membre du conseil syndical de la section départementale au début des années 1960. Par la suite, il appartint au conseil cantonal du SNI.

Henri Galtier adhéra au Parti communiste français à Bousquet-d’Orb. Membre du bureau de sa cellule, du comité de la section communiste, il fut membre du comité de la fédération communiste de l’Hérault de 1953 à 1957. Il fut membre du comité, du bureau de la section communiste de Garges-les-Gonesse qui comprenait les communistes d’Arnouville et du bureau de l’amicale laïque en 1959-1960.

Revenu dans l’Hérault, Henri Galtier fut membre du secrétariat (jusqu’à la fin des années 1960) de la section communiste de Montblanc dans le bassin minier. Il entra au comité de la fédération communiste en 1961 et fut régulièrement renouvelé jusqu’en 1972, année du décès de son épouse. Il fut membre du bureau fédéral (1962-1965). Il suivit les cours de l’école centrale d’un mois en août 1963 et participa peu après au stage central d’éducateurs (11-17 avril 1965). Il devint un des responsables des écoles fédérales.

Henri Galtier fut candidat au conseil général dans les cantons de Lunas (1964) et de Servian (1967).

Henri Galtier milita dans le Comité départemental d’action laïque et dans le comité de paix à Bousquet-d’Orb.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article49925, notice GALTIER Henri, Louis, Gustave par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 avril 2009, dernière modification le 26 avril 2009.

Par Jacques Girault

SOURCE : Arch. comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément