GAUMET Jean

Par Jacques Girault

Né le 17 août 1934 à Paris (XVe arr.) ; conseiller d’orientation professionnelle puis professeur ; militant communiste de Saône-et-Loire ; conseiller municipal (1983-2008) et adjoint au maire (1995-2008) de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire).

Fils d’un ouvrier tourneur à la Société des forges et aciéries du Creusot – anciennement Schneider – et d’une couturière, Jean Gaumet, titulaire du baccalauréat, instituteur, devint conseiller d’orientation professionnelle. Après avoir effectué son service militaire à Toulouse (janvier-juin 1959) puis en Algérie (juin 1959-mai 1961), après deux ans de formation à l’Institut national du travail et de l’orientation professionnelle, nommé au Centre d’orientation scolaire et professionnelle de Montceau-les-Mines jusqu’en 1965, puis fut, jusqu’à sa retraite en 1994, professeur d’enseignement général (mathématique sciences) au collège d’enseignement technique, futur lycée d’enseignement professionnel. D’abord membre du Syndicat national de l’enseignement technique comme OSP, il milita ensuite dans le SNET-professionnel-CGT.

Jean Gaumet se maria en septembre 1962 à Romans (Drôme) avec Jacqueline Charrain, institutrice, sympathisante communiste, fille d’un cadre dans une usine de chaussures, ancien adhérent du Parti socialiste SFIO. Le couple eut trois enfants.

Membre des Jeunesses communistes en 1952, Gaumet adhéra au Parti communiste français en 1953 à Dijon (Côte-d’Or). Il fut secrétaire d’une cellule communiste du Ve arrondissement de Paris en 1957-1958. Habitant Montceau-les-Mines, il entra au secrétariat de la section communiste de la ville en 1962, le resta jusqu’en 1980 puis fit partie du bureau comme trésorier jusqu’en 2008. Il entra au comité de la fédération communiste en 1965, devint membre du bureau fédéral en 1966, responsable des jeunes et des sports, puis de la propagande en 1970. Il quitta le bureau fédéral en 1972 et redevint seulement membre du comité fédéral jusqu’en 1977.

Candidat à toutes les élections municipales de Montceau-les-Mines sur des listes d’union de la gauche à partir de 1965, dans l’opposition depuis cette date, Jean Gaumet devint conseiller municipal en 1983 à la suite du décès d’un élu socialiste. À nouveau élu en 1989, dans l’opposition à Montceau les Mines mais délégué à la Communauté urbaine Creusot-Montceau majoritairement à gauche, il fut le vice-président de cette dernière pendant deux mandats, responsable de l’enseignement supérieur et enfin, dans le mandat 2001-2008, chargé de l’eau et de l’assainissement. En 1995, une liste d’union de la gauche à direction socialiste l’emporta et il devint adjoint au maire chargé des affaires scolaires jusqu’en 2001 puis, de 2001 à 2008, adjoint chargé de la vie sportive. Il ne se représenta pas en 2008. Il fut membre de l’Association départementale des élus communistes et républicains et du Conseil national de l’ANECR de 2001 à 2008.

Jean Gaumet fut candidat communiste au conseil général dans le canton de Montceau-les-Mines-Nord en 1973 (1 866 voix, troisième position) puis en 1979 (2 370 voix, troisième position).

Jean Gaumet militait dans les œuvres complémentaires de l’école publique : formateur aux Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active, aux Francs et franches camarades, association de parents d’élèves. Il dirigea de nombreux centres de vacances (dont quelques séjours organisés par les Pupilles de l’enseignement public) et présida le Foyer laïque de Montceau-les-Mines. Il s’impliqua également dans la formation continue des adultes, en particulier lors de la reconversion des houillères de Blanzy, puis au moment de la création des GRETA.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article49758, notice GAUMET Jean par Jacques Girault, version mise en ligne le 7 avril 2009, dernière modification le 7 avril 2009.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé.

Version imprimable Signaler un complément