HORTER Antoine

Par Jean-Pierre Kintz

Né le 13 mars 1877 à Otterstahl près de Saverne (Bas-Rhin), mort le 5 août 1958 ; cheminot à Bischheim (Bas-Rhin) de 1904 à 1936 ; créateur et responsable du syndicat indépendant des cheminots d’Alsace et de Lorraine.

Né de parents cultivateurs, Antoine Horter devint menuisier, exerça le métier chez un maître-menuisier et entra en 1904 aux Ateliers des chemins de fer à Bischheim (Bas-Rhin). Il y resta trente-deux ans.

Il fut l’un des fondateurs du syndicat indépendant des cheminots d’Alsace et de Lorraine, assista aux premières réunions et son nom apparaît dans les procès-verbaux de la réunion du 20 décembre 1919.

Le 21 janvier 1920, lors de l’assemblée constituante du syndicat, il fut élu deuxième vice-président du syndicat. Il suivit, avec dix camarades, la consigne du syndicat et refusa de participer à la grève des cheminots en mars 1920. Il fut élu vice-président le 3 octobre 1920 lorsque François Schlaudecker devint président. Devenu chef de brigade (contremaître) aux ateliers de Bischheim, il prit sa retraite en 1936.

Évacué en 1939 en Haute-Vienne, puis en Dordogne, il fut réélu lors du premier congrès, réuni après la Libération le 16 juin 1946, de l’Union des syndicats chrétiens des cheminots d’Alsace et de Lorraine membre du comité central.

Catholique pratiquant, Antoine Horter avait été suisse de l’église paroissiale Saint-Laurent à Bischheim.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article4975, notice HORTER Antoine par Jean-Pierre Kintz, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 6 mars 2010.

Par Jean-Pierre Kintz

SOURCES : Procès-verbaux manuscrits du syndicat indépendant des cheminots d’Alsace et de Lorraine, section Strasbourg. — Revue des cheminots d’Alsace et de Lorraine, n° 5, 1er novembre 1920 ; 1er juillet 1946 et 1er septembre 1958. — 1919-1929. Festschrift herausgegeben vom Unabhängigen Eisenbahner-Verband von Alsass und Lothringen, 36 p.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément