GUILLOT Robert

Par Jean-Pierre Bonnet

Né le 5 avril 1939 à Chappes (Allier) ; conducteur de route à Paris-La Chapelle ; secrétaire de la Fédération générale autonome des agents de conduite (FGAAC) pour le réseau Nord (1976-1980), secrétaire général de la FGAAC (1984-1987).

Robert Guillot est issu d’une famille de meuniers qui comptait quatre fils. Durant son enfance, il souffrit de l’absence de son père, prisonnier de guerre jusqu’en mai 1945 et qui mourut en 1950 des suites de sa captivité. Selon son témoignage, les orientations communistes de l’entourage familial avaient développé chez lui un sentiment précoce de révolte contre les injustices. Après l’obtention du certificat d’études primaires, il suivit la tradition familiale, fit un apprentissage de meunier et exerça ce métier jusqu’à son départ au service militaire.

Entré à la SNCF le 31 octobre 1961, Robert Guillot fit toute sa carrière professionnelle sur la région Nord de Paris, au dépôt des Joncherolles de 1962 à 1970, puis au dépôt de La Chapelle. Il fut successivement chauffeur de route, mécanicien vapeur, mécanicien électricien, enfin conducteur de route en 1970.

Robert Guillot devint un militant syndical actif durant le mouvement de grève de mai 1968. D’abord secrétaire du syndicat FGAAC du dépôt de La Chapelle en 1970, il devint en 1972 secrétaire de la région Paris-Nord. Il accéda ensuite à la direction syndicale du réseau Nord comme secrétaire adjoint en 1974, puis comme secrétaire de 1976 à 1980. Il siégeait alors à ce titre au bureau fédéral.

Lors du congrès de 1980, Robert Guillot devint trésorier fédéral et fut alors dégagé du service pour activité syndicale. Élu premier secrétaire général adjoint au congrès de 1982, il fut promu secrétaire général de la FGAAC au congrès de 1984. Il assura cette fonction jusqu’en mars 1987, date à laquelle il fut contraint d’abandonner ses responsabilités à la suite d’un infarctus du myocarde.

Parallèlement, Robert Guillot siégea dans les instances de représentation qui correspondaient à ses responsabilités du moment : comité mixte d’établissement à ses débuts, comité mixte paritaire pour la région Nord, comité mixte professionnel Transport et Commercial, commission mixte du statut, Conseil national des transports.

Admis à la retraite en avril 1989, Robert Guillot fut de 1990 à 1998 secrétaire national adjoint des retraités de la FGAAC. Installé à Brantôme (Dordogne), il exerça de nombreuses activités associatives : Comité des fêtes, vice-présidence du Centre socio-culturel du Brantômois, club Cœur et santé, association de lutte contre la drogue. En revanche, en dépit de sollicitations répétées, il ne s’engagea pas pour un mandat muncipal.

Marié à une secrétaire-mécanographe, Robert Guillot est père de deux enfants, une fille, assistante sociale à la SNCF, et un fils, employé municipal.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article4721, notice GUILLOT Robert par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 8 mars 2009.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCE : Renseignements communiqués par Robert Guillot.

Version imprimable Signaler un complément