GARNIER Edgar, Marc, Henri

Par Michel Gorand

Né le 6 mars 1924 à Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines) ; employé puis sous-chef de bureau à la SNCF ; syndicaliste CFTC puis CFDT, militant du MRP (1946-1950) puis de la SFIO, trésorier général de la Fédération des cheminots CFTC puis CFDT (1960-1967) ; membre de l’ACO.

D’un père militaire puis commerçant et d’une mère cultivatrice puis secrétaire, Edgar Garnier obtint son baccalauréat. Il fut agent de liaison du groupe Veny (Forces françaises de l’intérieur) en Lot-et-Garonne de juin à septembre 1944. Il s’engagea le 1er octobre 1944 pour la durée des hostilités. Il fut affecté au bataillon Bernard groupe Veny. Il quitta l’armée en mars 1946.

Edgar Garnier entra à la SNCF le 3 novembre 1946 au dépôt de Vaires (Seine-et-Marne) comme expéditionnaire auxiliaire, adhéra à la CFTC et fut membre de l’Action catholique ouvrière (ACO). Il adhéra au Mouvement républicain populaire (MRP) de 1946 à 1950, puis au Parti socialiste SFIO.

Edgar Garnier fut délégué du personnel de 1953 à 1960 dans le service de la Caisse de prévoyance à Paris et siégea au comité mixte d’établissement de la direction générale. Il fut secrétaire de l’Union des Services centraux (CFTC puis CFDT) de 1956 à 1966 et participa activement à l’évolution de la CFTC en CFDT en 1964. Edgar Garnier fut élu au bureau fédéral au congrès de septembre 1958, puis trésorier général de la Fédération au congrès de septembre 1960 à 1968. Il fut permanent syndical de 1960 à 1968 et participa à tous les congrès fédéraux de 1954 à 1970. Edgar Garnier accepta de séjourner en Algérie de mai à juillet 1960 pour réorganiser l’Union régionale d’Algérie des cheminots CFTC, suite à son éclatement le 24 février 1960, et à reconstituer les syndicats avec l’aide de Serge Mercier*. Par ailleurs, il fut élu au conseil d’administration de l’association de gestion de la maison familiale de vacances des cheminots de France (CFTC) de St Denis près Martel (Lot), lors de l’assemblée générale du 27 janvier 1962 et y siégea jusqu’à l’assemblée générale de dissolution de l’association le 12 mars 1966.

Edgar Garnier prit sa retraite en mars 1979 et milita dans les organismes de retraites en région parisienne, puis à Faucigny (Haute-Savoie) où il se retira.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article4166, notice GARNIER Edgar, Marc, Henri par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 8 janvier 2014.

Par Michel Gorand

SOURCES : Le Cheminot de France. — Correspondances avec le militant, 1999. — Notes de Georges Ribeill. — Souvenirs du XXème siècle, page 230 de Paul Butet*

Version imprimable Signaler un complément